l’Observatoire de l’Âgisme
Accueil du siteActualité
Martin Hirsch, vote censitaire et espérance de vie
par webmaster

Participant à l’émission de France Inter “La jeunesse, tu l’aimes ou tu la quittes”, le 27 juillet 2010, Martin Hirsch, président de l’Agence du Service Civique, a reproduit l’une des phobies et l’un des stéréotypes âgistes les plus courants :

« Une société vieillissante, c’est quand même une société angoissante. Angoissante pour les jeunes. C’est une société conservatrice, etc. »

Il en a tiré ensuite quelques conclusions surprenantes pour un démocrate :

« Il faut refaire le suffrage censitaire [1] et donner deux voix aux jeunes quand les vieux en ont qu’une. Il faut donner autant de voix qu’on a d’années d’espérance de vie. [...] Quelqu’un qui a 40 ans devant lui devrait avoir 40 voix, quand celui qui n’a plus que 5 ans devant lui ne devrait avoir que 5 voix. »

Rappelons que, régulièrement, des chercheurs se penchent sur ces questions des relations entre âge et vote : leurs travaux montrent tous qu’existe, chez une très grande majorité d’électeurs, une grande constance des votes et convictions politiques de la trentaine à la mort. Autrement dit, le fait de devenir brutalement “de droite” (autres notions associées : “conservateur”, “réactionnaire”, “sécuritaire”, etc.) une fois passé les 60 ans ou 80 ans est un mythe.

Un mythe qui n’empêche pas ceux qui le prennent pour une vérité d’en conclure que cela mériterait de revenir sur ce principe “un homme - une voix”, essentiel, fondamental, notamment parce qu’il permet d’éviter que, selon les périodes et les phobies du moment, certains décident que des sous-citoyens (parce qu’ils sont pauvres, vieux, d’origine étrangère, sans enfants, etc.) devraient disposer de moins de poids politique que d’autres.

Une telle position est d’autant plus surprenante de la part d’un homme qui, à travers ses fonctions à l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris et à Emmaüs France, n’ignore pas qu’apparier le pouvoir d’un bulletin de vote avec la durée d’espérance de vie conduirait à priver surtout de cette fonction citoyenne non seulement les plus âgés, mais aussi les plus malades et les plus pauvres d’entre nous [2]. Ce qui, somme toute, amènerait à retrouver, via une forme aussi alambiquée qu’âgiste, la vraie fonction idéologique et économique du vote censitaire : priver les pauvres de toute influence politique.

 

[1] Définitivement supprimé en France en 1848, le suffrage censitaire était auparavant destiné à ne permettre de voter qu’aux “citoyens actifs” (payant un certain montant d’impôt), les “citoyens passifs” étant considérés comme incapables ou indignes d’une telle fonction...

[2] Rappelons que l’espérance de vie à 35 ans d’un cadre supérieur est de 46 ans, celle d’un ouvrier de 39 ans, celle d’un "inactif non retraité" de 28 ans...

Articles de cette rubrique
  1. Quand le jeunisme devient âgisme...
    (Au sujet du rapport "Reconnaître, valoriser, encourager l’engagement des jeunes")


  2. Puisque le malade au volant est vieux, alors, tous les vieux sont des malades du volant !
    (Médias, conduite automobile et âgisme)


  3. Les transports gratuits pour les jeunes et les vieux ?
    (Agisme et électoralisme...)


  4. Communiqué de presse
    (L’Observatoire de l’âgisme fixe sa feuille de route)


  5. Un avis important de la CNCDH sur les "droits des personnes âgées"


  6. L’Observatoire observe toujours — et mord encore...


  7. Une Convention des droits des personnes âgées ?


  8. Des chiens de garde contre l’âgisme...


  9. Martin Hirsch, vote censitaire et espérance de vie


  10. Âgisme bancaire...


  11. Alain Minc et les "dépenses des très vieux"
    (Une tribune de Luc Broussy)


  12. Des droits de l’homme aux droits des aînés ?
    (Des projets de chartes ou de conventions spécifiques...)


  13. Âgisme ou paresse ?
    (Des limites d’âge pour des emprunts bien particuliers...)


  14. Humour ou âgisme ?
    (Au sujet d’une campagne de publicité de Findus)


  15. Personnes de plus de 65 ans et vaccination grippe A
    (Au Québec... et en France ?)


  16. La tyrannie de l’âge
    (Un numéro de la revue Mouvements)


  17. Au Parlement Européen, l’anti-racisme révèle l’âgisme
    (De l’âge et du racisme de Jean-Marie Le Pen...)


  18. Solidarité ou infantilisation ?
    (Au sujet d’une histoire de gratuité des transports pour les "plus de 65 ans"...)


  19. Plantu, Le Monde et les sexagénaires


  20. Age et accès gratuit au dépistage du cancer du sein
    (Un communiqué de l’association européenne AGE)


  21. Lettre de l’Observatoire de l’âgisme au journal Le Monde
    (Au sujet de la valeur du vote des citoyens âgés...)


  22. Lettre de l’Observatoire de l’âgisme à Bernard-Henri Lévy
    (Au sujet de la vieillesse d’un humoriste...)


  23. Une France ou une Europe de "vieillards" ?
    (Démographie ou cauchemar ?)


  24. Vers la fin d’une discrimination âgiste envers les personnes handicapées ?
    (l’Unapei annonce une avancée en ce sens.)


  25. Le vieillissement de la population, un " fléau "
    (Valérie Pécresse et le vieillissement de la population...)


  26. Seniors et personnes âgées, de parfaits boucs émissaires.
    (Une tribune de l’Observatoire de l’âgisme publiée dans La Croix.)


  27. Vieux gourmands... mais vieux gâteux ?
    (Réaction de l’Observatoire de l’âgisme à l’annonce de réforme de l’Académie Goncourt.)


  28. Âgisme et conduite automobile
    (Inquiétudes quant à une prochaine émission de télévision consacrée au sujet.)


  29. Les Violences faites aux femmes... de moins de 60 ans !
    (Publication de l’INSEE sur les violences faites aux femmes : ne concerne que celles de moins de 60 ans.)


  30. Lettre à la HALDE (agisme et discrimination)
    (Exclusion des adultes âgés de certaines enquêtes.)


  31. Bienvenue